Buis 

buxus sempervirens


Qui n'a jamais rêvé de bordures de buis, entourant les massifs de roses de leurs élégantes broderies ?
Et puis de buis, amoureusement taillés en de charmantes topiaires, aux coins de romantiques allées ?

Dès l'antiquité, le buis consacré à Hadès ou Cybèle, était et demeure un symbole d' immortalité, parcequ'il reste toujours vert.
Du fait de cette association avec la mort, on le regardait comme un symbole de stérilité, et les Anciens prenaient la précaution de ne pas en présenter aux autels de Vénus/Aphrodite, de peur de perdre leur virilité !
A l'époque de la Rome impériale, Pline l'Ancien, déjà, aimait donner aux buis de son jardin des formes curieuses ou amusantes, une pratique qui traversa les siècles et les continents.
Pour les Gaulois, le buis, sacré, était un symbole d'éternité.
Bois très dur (le plus dur après l'ébène), le buis qui symbolise la fermeté et la persévérance était utilisé pour fabriquer des instruments de musique, des peignes, des instruments scientifiques, mais aussi, plus récemment les maillets des maîtres de loges maçonniques.


QUELQUES UTILISATIONS
 

AU JARDIN :
Il existe 70 espèces de buis. "
Buxus sempervirens" est le plus courant, aux petites feuilles vertes et brillantes ; mais il existe aussi des feuillages panachés de jaune (aureovariegata) ou de blanc (argenteovariegata) qui sont ravissantes en bordures d'allées.
Les buis peuvent atteindre jusqu'à 15 m, en beaucoup, beaucoup d'années et laissés livrés à eux-mêmes.
Généralement taillés, ces arbustes à croissance très lente sont maintenus à hauteur voulue (massifs) ou aux formes souhaitées (topiaires).
Le buis supporte le soleil comme l'ombre et tous les terrains, même calcaires, bien que sa préférence aille à un sol bien drainé.
Cette plante au feuillage robuste et persistant est rustique jusqu'à -15° au moins.
 

 MEDICINALE :

Autrefois, le buis était employé comme fébrifuge et sudorifique pour soigner fièvres, rhumatismes et certaines maladies de peaux.
Les infusions, en usage externe, étaient utilisées pour enrayer la chute des cheveux.
Sa TOXICITE, fait qu'il n'est plus guère utilisé, sauf en médecine homéopathique.

DANS LA MAISON :

 Le buis des rameaux, pour les catholiques, est présent toute l'année auprès de la croix, rémanences d'autres temps et croyances ou le buis était censé protéger maisons et occupants.

 

Accueil plantes ancient_next.gif

  © Copyryght 2005 Autourdesroses.com -  Tous droits protégés - Copie interdite