Violette 

Viola odorata

 

Surtout, n’oubliez pas de lui accorder une place dans votre jardin : quelques plants dans un coin, ou bien tapis au pieds de vos rosiers.

Comme il est doux de respirer le parfum des violettes : c’est le printemps qui arrive, et les oiseaux ne s’y trompant pas chantent leurs amours débutantes .

Et d’ailleurs, pour les humains , la fête de l’amour (saint Valentin) à aussi pour emblème la violette !

 

Les avis divergent sur la naissance de cette fleur : le nom grec est iona ou ion.

Pour les uns, cette fleur poussant en Ionie aurait été offerte par les nymphes à Ion ( fils d’Appollon).

Pour d’autres, Zeus aurait fait naître cette fleur dans les prés pour nourrir noblement Io , métamorphosée en vache , afin d’échapper au courroux de l’épouse du roi des dieux.

Quoi qu’il en soit, cette fleur vénérée des Athéniens couronnait les têtes lors des fêtes en l’honneur de Dionysos (on pensait que les violettes évitaient les maux de tête dus à l’alcool), ornait les chambres des jeunes mariés, le berceau des bébés nouveaux-nés et les tombes des ancêtres : dies volaries étaient les jours des morts.

Vendues au coin des rues d’Athènes 400 ans  avant J-C, elles parfumaient les Romains de leur essence et furent très utilisées au Moyen-Age (même utilisations : poudres, parfums, onguents, médications…) , plus la poésie.

La violette en or de Toulouse récompense la poésie du lauréat des jeux floraux, nés en période des cours d’amour du moyen âge.

Aimée de Marie-Antoinette, la violette est symbole du Ier empire : Joséphine en portait lors de sa première rencontre avec Bonaparte, qui ne manqua pas ensuite de lui en offrir un bouquet à chaque anniversaire de mariage.

La violette fut ensuite le signe de ralliement des conspirateurs au retour de l’île d’Elbe.

Cette fleur accompagna également les amours d’Eugénie et de Napoléon III, et fût un des symboles de leur règne. Mais à la même époque, la violette est aussi très à la mode partout en Europe : On la retrouve dans peintures, sculptures, écrits et bien sûr parfums , un véritable triomphe !

L’engouement extraordinaire pour la violette continua jusque dans les années  50, et puis on trouva son parfum désuet… et on finit presque par l’oublier !

QUELQUES UTILISATIONS

 

AU JARDIN :

Les violettes poussent bien en toutes expositions, mais la floraison est plus faible si l’ombre est trop forte.

Tolérantes, ces charmantes fleurs acceptent la plupart des sols, mais ont une préférence pour des terres humides, mais bien drainées et riches.

Un peu d’engrais (1 ou 2 fois) en cours d’été sera bienvenu, ainsi qu’une surveillances des limaces, friandes de jeunes pousses printanières.

Les semis ont lieu en cours d’été, pour mettre les jeunes plantes en places à l’automne.

 

Les violettes se multiplient très facilement par division de touffes, et leurs stolons vagabonds se chargent de la propagation de l’espèce.

On trouve facilement la viola odorata en jardineries.

Mais toutes les violettes ne sont pas parfumées, ni violettes !

Il existe une multitude de couleurs et de formes, allant du blanc au bleu en passant par le jaune.

Quelques unes : blanche : albiflora, blanche pontuée de points bleu/violet : sororia Freckles, rose clair odorante : rupestris teesdale, à feuiilage panaché de blanc et fleur pourpre foncé : mandschurica fudji dawn, jaune abricot : sulphurea…etc.

La violette dite de Parme de Toulouse, est double,  de couleur plutôt bleu que violet. Elle est devenue l’emblème de la ville de Toulouse, principale région de production en France.

La violette, odorante ou pas, est une vivace résistant à –15° au moins.

 

 USAGES MEDICINAUX :

Emolliente, expectorante et sédative, la violette, depuis Hippocrate (et sans doute avant), soigne les maladies des voies respiratoires.

En miel adoucissant pour la gorge : voir recette miel rosat, page ROSE ; et faire de la même façon en mettant des fleurs de violettes au lieu de roses, mais aussi en décoctions et sirops pour calmer la toux.

On utilisait aussi la décoction de feuilles de violettes en compresses, pour décongestionner les inflammations des yeux et calmer les gerçures.

On se servait aussi de décoctions de racines comme purges.

EN COSMETIQUE :

L’essence de violette est utilisée pour parfumer savons, produits de toilette et de soins, mais aussi parfums d’ambiance.

L'eau florale de violette, pour les peaux sensibles s'obtient en jetant une grosse poignée de violettes dans 250 ml d'eau bouillante : Couvrir, laisser infuser (hors du feu) un quart d'heure, puis filtrer. Cette lotion se conserve une quinzaine de jours (endroit frais ou réfrigérateur).

 

DANS LA MAISON :

Les fleurs s’utilisent dans les pots-pourris, sachets et oreillers parfumés.

 CÔTE CUISINE :

Feuilles et feuilles sont comestibles, et peuvent êtres ajoutées à des salades (salées ou de fruits), soupes de légumes et pâtés verts pour les feuilles, vinaigres, desserts, confitures et gelées pour les fleurs.

Des fleurs, on extrait industriellement une essence appelée « concrète », utilisée pour les conserves de petits pois, mais aussi en parfumerie comme fixateur.

Les fleurs de violettes cristallisées au sucre sont une gourmandise facile à trouver en épiceries et pâtisseries, la violette sert aussi à parfumer des chocolats.

 

 

 Accueil plantes ancient_next.gif

 

  © Copyryght 2005 Autourdesroses.com -  Tous droits protégés - Copie interdite