Valeriane 

valeriono officinalis

 
Si elle est ici, c'est que cette plante, par ailleurs très commune dans toute la France, fournit un bel écrin de verdure dans les jardins naturels.
C'est ainsi que je l'ai vue, chez une amie à la campagne : comme un grand rideau de fond, léger, mettant en valeur le vieux Paul Neyron (rosier !) ainsi qu'un autre "vieillard" non identifié, installé là depuis toujours !

Connue et utilisée par Hyppocrate, déjà, pour calmer les personnes nerveuses.
La valériane, qui à une odeur très particulière, était nommée "phu" par les Grecs et Romains anciens.
Au Moyen-Age, c'était l'herbe "de tous les maux", de là un de ses surnoms de "guérit-tout".
Le joueur de flûte, qui avait débarrassé le village de Hamelin (Allemagne), se serait servi de racine de valériane pour attirer les rats hors du village.
Dans la campagne de Bologne (Italie), on croyait autrefois qu'il y avait une valériane mâle (valérien) et une valériane femelle.
On attribuait aussi à la valériane le pouvoir de chasser les elfes.
Cette plante, n'a pas cessée d'être utilisée au cours des siècles pour ses vertus tranquillisantes, et tous les soignants d'Europe la conseillait : Elle est encore utilisée de nos jours, de façon un peu plus mesurée sans doute !
La valériane était très consommée au cours des deux dernières guerres, pour faire face aux différents traumatismes nerveux occasionnés par tant d'horreurs.
Dans le langage des plantes, elle et le symbole de la facilité et de l'aisance.

QUELQUES UTILISATIONS


 

AU JARDIN :
Cette plante appelée également " herbe de la saint Georges", "herbes aux coupures", "herbe à la femme battue","herbe à la femme meurtrie", est aussi appelée "herbe aux chats" tant est grand son pouvoir sur nos félins domestiques.
On peut semer les graines au printemps, directement en place, mais la meilleure solution consiste à se procurer des plants... dans la nature ! (racine drageonnantes)
Il est possible aussi de la trouver en godets, dans le rayon "vivaces hautes" des jardineries.
Justement, la valériane est une vivace haute, pouvant atteindre 1 m 50, et rustique (-15°).
Plante tous terrains, sa préférence est néanmoins accordée aux terres humides.
Plante compagne, elle favorise la croissance des légumes et des plantes de son entourage, et stimule l'activité des vers de terre.
La floraison de blanc rosé à rouge à plutôt une odeur agréable... ci qui n'est pas le cas de la plante entière, et surtout des racines utilisées à des fins médicinales.
Pour empêcher la montée à graines (et l'envahissement), il faut couper les tiges (à la base) après floraison.
Il existe plusieurs formes de valérianes horticoles, aux fleurs plus décoratives, peut-être, mais je trouve leurs feuillages moins beaux.
La plus connue est
"centranthus ruber", aux fleurs rouges, fort populaire dans les campagnes françaises.
  A noter : Notre doucette, la mâche, petite salade bien connue, est de la même famille, et à, en partie hérité de l'atôme particulier de la plante.

 

 USAGES MEDICINAUX :
Sédatif nerveux,hypnotique et spasmolytique.
La valériane était utilisée pour soigner aussi bien "l'hystérie" que la peste du Moyen-Age.
Son action sédative était aussi très connue, et elle était utilisée à ce titre dans toute l'Europe, mais aussi en usage externe (infusions, décoctions, cataplasmes) pour soigner les yeux "irrités" (gentil pour nommer les "yeux au beurre noir").
Les blessures, coupures, piqûres et morsures d'animaux étaient aussi soignées a l'aide de la valériane.

 

 Accueil plantes ancient_next.gif

 

  © Copyryght 2005 Autourdesroses.com -  Tous droits protégés - Copie interdite