Sauge 

salvia


Elle est verte
Elle est d'or
Elle est pourpre
Mais aussi tricolore,
ELLE, c'est la sauge : celle qui sauve, qui guérit et qui protège.

"Pourquoi un homme devrait il mourir,
Quant il à de la sauge dans son jardin"
                            Dicton Arabe du Moyen-Age

Cette plante, utilisée des anciens Egyptiens qui connaissaient déjà ses effets sur le système hormonal des femmes, fut utilisée plus tard en Grèce par Dioscoride pour les maux féminins, mais aussi pour soigner bien d'autre problèmes de santé.
De très grande réputation, la sauge, pensait-on pouvait prolonger la vie jusqu'à l'immortalité. Cette croyance, vivace pendant des siècles, le fut aussi dans de nombreux pays, et même son nom, qui vient du latin "salvia : de salvare veut dire sauver !
Plante sacrée des Grecs et des Romains, la sauge cultivée depuis très longtemps en France n'y était pas moins estimée
Même le roi soleil, Louis XIV, buvait chaque matin une décoction de sauge.
La sauge était également utilisée dans des rituels de magie.

QUELQUES UTILISATIONS

 

AU JARDIN :

"Sauvi sauvo", l'herbe qui sauve des Provençaux, est connue aussi sous les noms de "Grande sauge", "Herbe sacrée", "Serve", "Sauve de Catalogne", "Thé de Grèce".
La sauge sclarée, aux propriétés similaires à la sauge officinale, était également appelée "Toute bonne" ou "Herbe aux plaies".
Sous-arbrisseau au feuillage persistant, la sauge peut-être haute de 80 cm.
Elle préfère une situation ensoleillée, chaude, et une terre riche et bien drainée.
Les semis ont lieu en mars, à l'abri, mais elle se multiplie aussi par boutures de jeunes tiges au printemps, et par marcottage.
La taille est recommandée pour garder une belle allure, et nécessaire pour les sauges d'ornement et bordures.
Acceptant de vivre en pots, les sauges nous offre de nombreuses variantes dans les couleurs de feuillage et ont à ce titre leur place dans les jardins d'agrément.
Et devinez quoi : j'ai lu que plantée près des rosiers, la sauge les protégerait des ravageurs et maladies ( non testé...  je vous transmet seulement l' info).

 

 USAGES MEDICINAUX :

Stimulante des corticosurrénales, oestrogénique, emménagogue, antilaiteuse, stomachique, diurétique, bactéricide, antivirale, dépurative et antisudorale.
Utilisée pour la préparation à l'accouchement, et tarir le lait, la sauge aide les femmes en période de ménopause, soigne rhumes et maux de gorges tout en facilitant la digestion et nettoyant les plaies.
La décoction de sauge fortifie les gencives et blanchit les dents.

EN COSMETIQUE :
Utilisée en décoctions pour foncer et renforcer la teinte des cheveux, éviter les pellicules, la sauge favoriserait leur repousse.
Ses propriétés antiseptiques la font utiliser industriellement dans les déodorants et produits pour le bain.
Des bains de pieds avec décoction de sauge sont profitables aux pieds souffrant de trop forte transpiration.

DANS LA MAISON :

 Les feuilles séchées sont utilisées dans les pots-pourris : les pourpres sont les plus esthétiques.
On peut brûler des feuilles de sauge sèche pour désodoriser l'air ambiant.

 CÔTE CUISINE :

Les feuilles fraîches ou sèches s'utilisent avec marinades de viandes et gibier, dans les farces et bouquets garnis, mais aussi dans soupes, huiles et vinaigres : à utiliser modérément tout de même, car la sauge à un parfum prononcé, et en trop grande donne de l'amertume aux mets.
  SAUCE A LA SAUGE ET A L'OIGNON :
Cette recette, qui date du XVIIe siècle, accompagne canard ou oie rôtis, mais aussi le porc.
5 beaux oignons finements émincés, 7 cuil. à soupe de sauge hachée, 100 g de mie de pain, beurre (ou huile plus digeste... ), 350 ml de jus de rôti (ou fond de sauce) sel et poivre selon goût.
Dans une sauteuse, faire revenir doucement oignons et sauge pendant un petit quart d'heure, sans faire prendre couleur, puis ajouter la mie de pain et le jus.
Laisser cuire quelques minutes en remuant.
Saler et poivrer selon goût et servir.

 

 Accueil plantes ancient_next.gif

  © Copyryght 2005 Autourdesroses.com -  Tous droits protégés - Copie interdite