Lis blanc 

lilum candidum


Royal compagnon, le lys est depuis très longtemps marié à la rose, pour des jardins dont les charmes se perdent dans la nuit des souvenirs.

Une légende grecque raconte qu' Héraclès enfant, autorisé par son père Zeus, pendant que Héra dormait, aurait sucé le lait de son sein pour pouvoir participer à la divine immortalité. Mais le lait était si abondant, et l'enfant le suça avec une telle force, qu'une partie de ce lait tombant sur la terre forma la voie lactée et une autre la fleur de lys.
A la vue de cette blancheur, la déesse Aphrodite, née de la blanche écume de la mer, fut jalouse, et par dépit, fit pousser au milieu de la candide fleur un pistil énorme qui rappelle la verge de l'âne.
Malgré ce scabreux détail de la légende, la déesse Pudicita n'en porte pas moins une fleur de lys à la main.
Le lys, originaire d'Orient, était connu des Egyptiens et des Crétois (un bas-relief de Cnossos représente un chevalier au lys).
Les Grecs l'appelaient "la fleur des fleurs".
Les Latins "
Junonia rosa"  la rose (mais oui !) de Junon (Héra grecque=Junon romaine).
Très tôt aussi la chrétienté ayant associé la blancheur du lys au culte marial, les lys sont abondamment cultivés dans les monastères... et dans les châteaux pour leur parfum.
Quand aux "lis" des royales bannières de France, la "fleur de Louis", que Louis VII aurait adoptée... il s'agirait d'iris jaune des marais, pris comme emblème par Clovis après une victoire remportée sur les bords de la Vienne en 507.


QUELQUES UTILISATIONS

 

AU JARDIN :

Il existe une profusion de lis, tous plus splendides les uns que les autres, mais tous ne sont pas parfumés.
Le lys blanc, ou lis de la Madone est courant, rustique, avec un parfum très fort, tenace et entêtant : c'est le lys de juin, des communions et des mariages.
Bien d'autres lys existent, différents en couleurs, tailles et parfums, leur seul point commun étant de refleurir chaque année.
De culture facile, les lys demandent un sol bien drainé et de préférence riche en humus.
Les lys apprécient une situation ensoleillée, mais pour les lys colorés, un peu d'ombre accentuera leurs nuances.
Les lys sont à planter de préférence à l'automne, si la terre n'est pas trop humide : les plantations de printemps compromettent souvent la floraison de la première année.
En début de végétation, attention aux limaces friandes de jeunes pousses. Ensuite, surveiller la présence des criocères, petits insectes rouges se laissant tomber à terre dès qu'on les touche, et faisant de gros dégâts sur les feuilles et fleurs, qui sont trouées et tachées !
Couper les fleurs fanées au fur et à mesure afin d'éviter la montée en graines épuisante pour la plante.
Et puis, s'armer de patiente, la floraison de certains lys n'est plantureuse qu'après de 2 ou 3 ans de culture.


 

 MEDICINALE :


Emollient et maturatif.
Les parties employée sont les bulbes et les pétales.

Les bulbes cuits dans du lait, ou même de l'eau, écrasés et appliqués en cataplasmes, ont des vertus émollientes, maturatives et résolutives, utilisées dans le traitement des inflammations, des abcès, furoncles et panaris.
Cette plante est réservée à un usage exclusivement externe.

COSMETIQUE :

Les préparations à base de lys adoucissent et calme les peaux trop exposées au soleil.

L'eau florale de lys blanc est une lotion pour les peaux sensibles a tendance sèche : Jeter une grosse poignée de fleurs de lis blanc dans 250 ml d'eau bouillante. Couvrir, laisser infuser (hors du feu) un quart d'heure, puis filtrer. Cette lotion se conserve une quinzaine de jours (endroit frais ou réfrigérateur).On trouve des produits cosmétiques a base de lys dans les magasins diététiques.

 CULINAIRE :

Le bulbe du lis commun a naturellement une saveur amère et piquante, mais elle devient douce et sucrée par la cuisson, et, dans l’état on le mange dans certaines parties de l’Asie. Les fleurs de certaines variétés sont également consommées, crues ou cuites.

 

  « LES LYS NE FILENT POINT », expression ancienne, signifiant qu’en France les femmes ne pouvaient monter sur le trône en vertu de la loi salique.

 

  Accueil plantes ancient_next.gif

  © Copyryght 2005 Autourdesroses.com -  Tous droits protégés - Copie interdite