Lierre Grimpant 

hedera helix


Oh certes, je ne vais pas vous conseiller de faire grimper du lierre dans vos rosiers... Mais reconnaissez qu'il n'y à pas mieux pour transformer en rideau de verdure un "mur-en-parpaings-haut-long-et-triste" .
Et quel bel écrin cela devient ensuite pour nos petites chéries !

Connu des anciens, le lierre était pour l'Egypte antique le symbole d'Osiris.
En Grèce, le lierre accompagnait les débordements de Dyonysos dont il couronnait la tête, et longtemps le lierre accroché sur les portes des tavernes (de tous pays !) était censé rendre le vin innocent...
Bien sur, les Romains copiant les Grecs, le lierre fût à Rome l'un des attributs de Bacchus ; une couronne faite de son feuillage était portée par tous les participants des Bacchanales.
La couronne de lierre récompensait également poètes bien inspirés et héros guerriers.
Plante sacrée des druides, longtemps considéré comme une panacée (de l'antiquité au Moyen-Age) sa réputation s'est estompée à partir du XVIe siècle, malgré d'incontestables vertus thérapeutiques.
Du fait de la persistance de ses feuilles, le lierre fût associé aux rites mortuaires et figure, aujourd'hui encore dans les couronnes mortuaires.

QUELQUES UTILISATIONS

 

AU JARDIN :

Alors là, chapeau (oh, pardon !) : il se cultive en toutes sortes de terres et supporte toutes les expositions.
Ceci ne vous dispense tout de même pas d'offrir à vos jeunes plants une terre bien amendée de terreau ou de compost pour favoriser leur installation.
Et puis, tous les lierres ne sont pas verts : jaune beurre, jaune d'or, marginé de blanc, petites feuilles, grandes feuilles, mais aussi feuilles frisées, lobées profondément ou au contraire presque " pleines". Il existe une centaine de variétés dans le commerce, avec des croissances rapides ou très lentes !
Oui, mais... pensez vous : les lierres ont la réputation de "manger" les murs... ce qui est presque vrai dans le cas de murs anciens, assemblés à l'aide d'un mélange de sable et de chaux, les lierres étant friands de calcaire.
Par contre, avec nos modernes murs bétonnés, pas de problèmes, et n'oubliez pas : le feuillage des lierres, outre de superbes hôtels pour nos gazouilleurs amis, constitue un excellent écran isolant thermique, voir phonique.
La plupart sont très rustiques, mais vu le nombre de variétés, s'en assurer lors de l'achat.

 

 MEDICINALE :
Antispasmodique, anti-inflammatoire, stimulant de la thyroïde, antitussif, expectorant, antibactérien, antifongique, le lierre servait à soigner les voies respiratoires, la coqueluche, la goutte, les rhumatismes, les lumbagos et pour régulariser les règles.
En usage externe, l'infusion à sert pour soigner les ulcères, les brûlures et les parasitoses comme la pédiculose... mais aussi (décoction forte en compresses) pour faire disparaître les durillons et les cors.


COSMETIQUE :
Quelques laboratoires modernes se sont intéressés aux propriétés du lierre, tellement que l'un d'entre eux, ayant mis au point toute une gamme de produits intégrant du lierre en a pratiquement pris le nom (Lierac).
 Recette anti-cellulite
Dans un litre d'eau froide, mettre 150 g de feuilles fraîches de lierre grimpant et faire bouillir pendant un quart d'heure.
Filtrer, puis mettre des compresses de cette décoction sur les parties du corps à traiter, 2 fois par jour.

.


 Accueil plantes ancient_next.gif

  © Copyryght 2005 Autourdesroses.com -  Tous droits protégés - Copie interdite