Carvi 

carum carvi


Allons bon, du carvi dans les rosiers ?
Pas vraiment en plein massif de fleurs certes, mais je le trouve pratique (avis n'engageant que moi), pour meubler les endroits chauds de mon jardin. Sa vaporeuse verdure ressemblant à de la fougère, est fort agréable devant des murs de pierres blanches... et comme un rosier se trouvait à proximité (tiens, tiens, mais que faisait ce rosier rouge, là ?), je vous en fait part.

Connu des Arabes et des Egyptiens qui le nommaient "karawya".
Le Papyrus d'Ebers, l'un des documents médicaux les plus vieux du monde, puisque rédigé 1500 ans avant notre ère, recommandait les graines de carvi pour traiter les maux d'estomac.
Le carvi fait partie des rares plantes dont les vertus n'ont pas été contestées au cours des siècles.
Du temps de Shakespeare, on faisait cuire les pommes avec des graines de carvi, et cet écrivain le mentionne dans une de ces pièces (Henry IV ).
Nicolas Culpeper, herboriste britannique du XVIIe siècle déclarait que le carvi "aidait la digestion... et soulageait les douleurs causées par les coliques".

Et puis, autrefois le carvi rendait de grands services : il éloignait les sorcières et les démons, les pigeons qui en mangeaient ne s'égaraient pas et revenaient toujours à leur pigeonnier ... enfin, les femmes jalouses, en mettant quelques graines de carvi dans les poches de leurs époux étaient sures de la fidélité de ces derniers... Mais tout cela, c'était il y à fort longtemps !
QUELQUES UTILISATIONS
 

AU JARDIN :
Léger et aérien, gracieux à proximité des rosiers (et j'insiste...) le carvi, ou cumin des prés préfère le plein soleil.
Une terre légère, raisonnablement riche et bien drainée est pour lui un nid douillet.
Ses semis ont lieu à l'automne ou au début du printemps, de préférence en place (ou en godet), car cette plante à racine pivotante, n'apprécie pas trop la transplantation.
Plante facile n'ayant pas d'ennemi particulier, vous deviendrez  le sien en supprimant les inflorescence avant maturité, pour éviter le surplus de naissances ...
 

 MEDICINALE :
Apéritif, stomachique, antispasmodique, carminatif, diurétique, emménagogue, et galactologue.
L'infusion de graines, plus aromatique que les feuilles, prise après les repas facilite la digestion, et lutte contre ballonnements et aérophagie.(une demie- cuiller à café de graines pour une tasse de 25 cl)
Les graines peuvent également être mâchées après les repas un peu trop riche.

 CULINAIRE :

Le carvi entre dans la confection du célèbre kummel, une liqueur allemande.
Ses graines sont utilisées en pâtisserie, biscuits secs salés ou sucrés, pains, pains d'épices, et dans les plats de viande (goulasch, choucroute) ou de fromage ( acompagnant classique du Munster ).



KUMMEL MENAGER :
Dans 1 l de marc de raisin, mettre 2 cuiller à soupe de graines de carvi, 2 cuiller à soupe de sucre roux. Laisser macérer 1 mois en remuant la préparation tous les 2 ou 3 jours. Filtrer, et déguster avec modération.

 

Accueil plantes ancient_next.gif

  © Copyryght 2005 Autourdesroses.com -  Tous droits protégés - Copie interdite