Angélique 

angelica archangelica

 
Pouvant atteindre 2 m, s'étalant sur plus d'un mètre de circonférence, cette majestueuse plante est à réserver en fond de massif. Sa somptueuse floraison, tout comme ses grosses feuilles composées, dentées, d'un beau vert, mettent bien en valeur la plupart des fleurs.

Pendant la guerre de Cent Ans, l'archange Gabriel aurait révélé aux hommes les vertus de cette plante, pour lutter contre la peste.
Les Vikings, lors de leurs incursions répétées au XIIème siècle, favorisèrent l'usage de l'angélique. Les pays Scandinaves consomment depuis fort longtemps l'angélique crue (tiges avec pain et beurre, comme nous le céleri) ou cuite en guise de légume.
Plante emblématique de la région de Niort (Deux-Sèvres) ou elle est cultivée de façon intensive depuis plusieurs siècles.

UTILISATION
Cliquez pour fermer la fenêtreJARDIN : L'angélique apprécie d'avoir la tête au soleil et les pieds au frais dans une terre riche et profonde : cette belle fille, originaire du grand Nord à horreur de la sécheresse !
Les semis sont un peu délicat : il faut des graines fraîches car elles perdent leur viabilité en 3/4 mois.
La solution, de facilité..., consiste à acheter des jeunes plants, qui après floraison (la 2ème année) feront des semis spontanés, à repiquer ou vous le souhaiter !
L'angélique, rustique au-delà de -15°, est vivace si on l'empêche de fleurir, dans le cas contraire, sa somptueuse floraison signe son arrêt de mort.
ATTENTION : Le suc frais de la plante, surtout au printemps est photosensibilisant et peut provoquer des dermatites : prendre des gants pour la manipulation.

MEDICINALE : Apéritive, carminative, antispasmodique, béchique, expectorante, diurétique, emménagogue, galactogène, préventive des maladies infectieuses (rhumes, grippes...), sudorifique, l'angélique est aussi un stimulant digestif ! Toute la plante était utilisée dans les affections respiratoires, actuellement, des recherches sont en cours pour d'autres utilisations (en cosmétologie par ex.)

CULINAIRE : Cuite salée en garniture de viande, sucrée en compote ou confiture, l'angélique s'utilise en confiserie, pâtisseries (confite) et entre dans la composition de nombreuses liqueurs (Chartreuse entre autres) ou en est l'élément principal (liqueur Niortaise).


LIQUEUR D' ANGELIQUE
1 litre d'eau-de-vie, 50 cl d'eau, 500 g de sucre, 150 g de feuilles d'angélique, 1 cuillerée a café de poudre de cannelle, autant de macis, 10 clous de girofle.
Faire macérer les feuilles d'angélique et les aromates dans l'eau-de-vie pendant huit jours. Filtrer. Faire un sirop avec l'eau et le sucre, une fois refroidis, ajouter à l'eau d'angélique. Mettre en bouteille et consommer avec modération !

ancient_back_2.gif Accueil plantes ancient_next.gif

 © Autourdesroses.free.fr Tous droits protégés. Copie interdite sans authorisation