Aneth 
anethum graveolens


Son décoratif feuillage aérien, ses fleurs en ombelles jaune-vert doux donne de la légèreté dans les massifs, tout comme dans les bouquets ou il sait fort bien se tenir ! Je l'aime, il le sait et me le rend bien en se ressemant dans mon jardin, tout seul, m'épargnant la corvée des semis étalés : il gère cela très bien, et de juin à décembre et plus, l'aneth m'offre ses gracieuses ombelles.

Cultivé depuis la plus haute antiquité, l'aneth est cité déjà dans le papyrus d'Ebers (1500 ans av.J.C.)
Plus proche de nous, il fait partie des 94 plantes qui devaient être cultivés dans les monastères : Capitulaire de Villis, ordonnance de Charlemagne.

Fort curieusement, dans divers pays, au Moyen-Age, l'aneth était considéré comme une herbe magique, utile pour conjurer le mauvais sort... et pour fabriquer des philtres d'amour !
Utilisé en Europe depuis très longtemps, ses noms :
dill, dérivé du vieil Anglo-saxon dylle ou de l'ancien Norvégien dilla, signifiant tous deux "bercer" témoignent de son emploi pour les bébés (pour calmer hoquet et coliques).
                    
UTILISATIONS

 

AU JARDIN :

Cette annuelle, rustique jusqu'à -10° environ, attire nombre d'auxiliaires tels que crysophes et syrphes, qui se nourissent de pucerons donc très utiles auprès des rosiers et autres plantes à proteger. Il existe des variétés naines (moins de 40 cm) pouvant pousser en pots, fort utiles dans la composition de jardinières multi-flores qu'il allège.
Réputé pour éloigner les pucerons, il est indispensable dans tous les jardins : potager comme agrément.
L'aneth préfère le plein soleil, à l'abri des vents violents : il est parfois nécessaire de tuteurer les variétés hautes (certaines atteignent 1,50 m).
Cette plante aime les sols légers, bien drainés mais fertiles.
A semer du printemps (dès que la température dépasse 6°) et à l'automne.
N'oubliez pas de couper rapidement les fleurs fanées, si vous ne souhaiter pas de semis spontanés, pas bien grave : le surplus s'arrache très facilement.

 

 MEDICINALE :  

Stomachique, antispasmodique, emménagogue et galactogène, c'est aussi un stimulant digestif .

Les mères qui allaitent, tout comme leurs bébés étaient grands consommateurs de l’eau d’aneth : faites infuser une cuillère à café de graines écrasées dans une tasse d’eau très bouillante (une demi-heure minimum... ou toute une nuit).Filtrez, sucrez au miel. Les mamans boiront cette tisane tous les jours. Pour les bébés... demandez conseil à votre médecin pour les quantités.

Une tisane, bue après les repas facilite la digestion, tout comme le fait de mâcher quelque graines.

 CULINAIRES :

Les feuilles fraîches s'utilisent dans de nombreux plats (de poisson entre autres), dans les sauces au yaourt ou à la crème fraîche, en garniture. Les graines s'utilisent, moulues ou entières dans les plats cuisinés, les vinaigres et autres conserves de légumes, les beurre d'herbes et certaines pâtisseries.


ancient_back_2.gif Accueil plantes ancient_next.gif

    © Copyryght 2005 Autourdesroses.com -  Tous droits protégés - Copie interdite